Welcome to Undertale
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 « Karma's gonna come take it's deats, Kiddo. » Chiller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiller



Multicompte : Lewis/Sevastian
Messages : 27
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: « Karma's gonna come take it's deats, Kiddo. » Chiller    Lun 21 Nov - 0:03



CHILLER, PROJECT W.

I never wanted you to see the darkest part of me. I was there, screaming your name. But only the silence answer me. Now you're gone. Where are you now ? Are you safe... or dead ?


Nom : //
Prénom : Chiller
Surnoms : Projet W. Le Spectre de Snowdin. Hyde. Chill'
Âge : Inconnu
Métier : Ancien membre de la garde Royal, chanteur dans un bar actuellement
Date de naissance : Inconnue
Situation familiale : Décimée, Orphelin
Orientation sexuelle : Homosexuel
Particularités : Expérience de laboratoire ratée, souffre de PTSD, Muet volontaire.
Habitudes : Sourire au lieu de parler ○ Fumer ○ Jouer avec ses bracelets de cuir
Groupe : Monstre
Citations : « Le Karma va venir chercher ses dettes Kiddo. ». « Je n'ai jamais voulu que tu vois la part la plus sombre en moi. » « ... » « Je faisais partis de ceux que l'on appelaient la Génération sans peur. Crois-tu parvenir à me faire trembler les os aussi facilement ? » « On continu au travers cette tempête, petits soldats de papier qu'un couteau de plastique peut détruire. Nous pourrions être les premiers à tomber, mais il faut avancer. » « Tuer ou être tué ? Je dirais plutôt se battre ou fuir ? »
Avatar : Thiede, by Elicitsins

Pouvoirs
- Shifter ses States ; Chiller est capable de manipuler ses propres States et ainsi d'alterner leurs valeurs en les échangeant. Il a l'habitude de shifter sa défense avec son attaque en combat, lui permettant d'augmenter la première pour se défendre ou d'augmenter la seconde pour intensifier la puissance de son attaque.
- Bouclier Spectral; Son attaque défensif primaire. Il s'agit d'un bouclier qui englobe son corps - bien qu'il puisse modifier sa grandeur - et qui resemble à un habit fait de tuiles d'os. Ce bouclier contient l'entièreté de sa défense. Quand ce bouclier est brisé, il passe immédiatement à sa seconde forme.
- Armes d'Os; Chiller est capable de faire apparaître diverses armes en os, passant des couteaux aux fauches par les épées et les aiguilles. Il peut les manipuler à distance.
- Régénération Vampirique; À chaque fois que Chiller porte un coup au corps à corps à son adversaire, il regagne le nombre exacte de pv que son adversaire. Il lui draine littéralement son énergie vitale pour se soigner.
- Souvenirs; De par les expériences qu'il a subit, Chiller se souvient parfaitement des précédentes Time-line, bien qu'il n'ai jamais interféré au travers, il ne comprend pas qu'il soit le seul à se souvenir de ces choses et pas les autres. Ce qui l'a forcé à rester encore plus loin de ses semblables et l'a enfermé encore plus profondément dans son mutisme.
SECONDE FORME
Suites aux expériences dont il fut l'objet, et que ces dernières échouèrent, il en résultat que Chiller est capable de changer de forme lorsque sa défense vole en éclat, littéralement. Elle dure 3 minutes et à leur fin il s'écroulera dans le coma pour les trois jours à venir. Il mettra près de trois semaines à s'en remettre.
- Ses propres os; Il se sert de ses propres os pour se battre, principalement ceux de ses jambes, de son bassin et de ses bras.
- Queue-lame; Sa colonne vertébrale s'allonge et se termine par une lame courbée, rappelant la queue d'un Alien. Elle est extrêmement tranchante.
- Blaster; Chiller est capable de tirer au Blaster, il est le Blaster. Cependant cette attaque lui demande beaucoup d'énergie.

Malgré sa puissance, Chiller connaît des jours d'extrême faiblesse où il est enfermé dans une douleur intenable et ses HP chutent considérablement. Les expériences qui avaient pour but de le rendre plus puissants étant un échec, il en paye régulièrement le prix. Prix qui est de se retrouver dans un état lamentable et en souffrance.

Caractère

Chiller est sans doute un monstre au caractère extrêmement difficile à cerné. Muet par choix, il ne parle jamais et préfère sourire ou écrire pour communiqué. Son visage, étant expressif, lui permet de bien communiqué ses sentiments. Bien qu'il ne le fasse que rarement, Chiller parle de temps à autre, mais très rarement. Principalement car sa voix semble parfois effrayer les autres ou les mettre mal à l'aise, mais aussi car il n'aime pas parler.

Souffrant d'un Syndrome de stress post-traumatique, Chiller est un monstre qu'il vaut mieux ne pas acculer ou agresser, car ses réactions seront d'une rare violence. Il déteste être en contact physique avec d'autre personne et l'évite au possible. Bien qu'il serrera la main des gens qu'il rencontre ou aidera une personne dans le besoin. En limitant les contacts au possible.

Instable psychologiquement, il arrive à Chiller de péter un plomb et de devenir un véritable génocidaire. Ces moments de crises le laisse sans le moindre souvenir. La seule preuve qu'il a de ses actes sont ses stats et son Love qui augmentes. Bien qu'il soit d'une grande dangerosité durant ces crises, Chiller le reste tout autant hors de ces moments puisqu'il n'hésitera pas à tuer ceux qui le menace ou qu'il considère comme dangereux envers lui.

Mystérieux et introverti, Chiller ne laisse que très peu entendre des choses sur lui, son histoire, son passer. Il déteste en parler ou plutôt écrire sur le sujet. Il évitera ces questions. Solitaire, il semble toujours éviter ses semblables monstres, et être froid avec eux d'ailleurs. Principalement car il se souvient de chaque time-line, mais ignore qu'elles existent. Il ne comprend donc pas pourquoi les autres agissent comme s'ils ne le connaissaient pas, ou qu'ils soient en vie alors qu'ils étaient morts.

Intelligent, Chiller est un soldat habille et très stratégique. Cela se remarque facilement par sa façon de se battre et d'utiliser ses pouvoirs. Comédien, il aime paraître plus faible qu'il ne l'est réellement pour piéger son adversaire. Il fera toujours semblant d'aller bien malgré qu'il souffre énormément.

Chiller fait énormément de cauchemar. Ses nuits en sont pleines et rarement reposantes. Il arrive souvent à Chiller de pleurer seul, dans son coin, parce qu'il est malheureux. Il ne s'ouvre à personne.

Suites à ces mêmes expériences, Chiller est souvent victimes de ce qu'il appel des crises. Des vagues de douleur le parcoure, il est extrêmement faible et souvent malade. Il fait de la fièvre et tremble de tous ses os. Il lui arrive d'avoir des spams violents. Bien que l'on pourrait dire qu'il s'y ait habitué, ces crises l'affaiblissent profondément et laisse sans force.

Il conduit une moto noir.

Malgré qu'il ne parle pas, Chiller chante dans un bar. Il adore chanté, mais pas parler.
.

black pumpkin


Physiques

Chiller est un squelette de grande taille, près des 1m90-93 aux os larges et solides. Sa structure squelettique est extrêmement proche de celui de l'être humain malgré quelques différences. Par exemple il n'a pas de côtes flottantes. Il possède d'ailleurs une cicatrice à la tête, semblable à une fracture, et d'autres sur ses poignets qu'il cache avec des bracelets en cuirs. Il a un trou dans sa main droite qu'il cache sous un gant sans doigt, sachant que cela dégoûtera les gens.

Il s'habille habituellement d'un jean, d'un chandail à col-roulé et d'une veste en cuir. Il porte souvent un collier long et des bagues. Il a toujours une cigarette entre les dents, ou presque, bien que ses os ne jaunissent pas étrangement.

Il a un reste de chaîne à une de ses côtes. Un seul maillons, souvenir de ce qu'il a vécu.

Dans son garde-robe il a toujours son étrange habit, copie conforme en tissus de son bouclier.

Chez lui, Chiller se promène toujours sans chandail, son pantalon tombant sur l'os de bassin. Il est toujours plus décontracté seul.

Sa seconde forme effraie énormément. Résulta des expériences qu'on lui fit. Il ressemble à un spectre squelettique, sa colonne vertébrale s'allongeant et se finissant par une lame d'os recourbé.
.

black pumpkin




Derrière l'écran
Pseudo : Oxy
Prénom : Eheh
Âge : 20 ans
Pays : Canada
Fréquence de connexion : quotidienne
Inventé ou scénario : Inventé
Commentaires : ceci est un commentaire inutile.
black pumpkin



Histoire




Tout commence là où tout s’achève.

La fin n’est qu’un commencement.


Jamais Chiller n’avait cru qu’être dans la garde Royal apporterait réellement d’action. Il ignorait d’ailleurs pourquoi il avait suivis les traces de Verdana, sa sœur jumelle. Tout son contraire. Vive, toujours pleine d’énergie, mais si méfiante et froide à la fois. Le reflet d’elle-même dans son propre caractère. Leurs parents s’amusaient à dire qu’elle ne devait pas être seule dans sa tête, ce qui bien sur était faux. Verdana rêvait d’aventure, de liberté. Elle possédait se sent du dramatique, de la tragédie qu’il n’aimait pas toujours. Par exemple, « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs » en parlant de liberté. Littéralement, sans sacrifier des monstres. Oui sa sœur avait le tour de lui faire peur, alors que s’était lui Chiller ! Il ne portait décidément pas bien son nom.

Mais ce jour-là, sa vie prit un tournant qu’il n’aurait jamais cru, qu’il aurait espéré ne jamais vivre.

Pour la première fois, un humain était tombé dans l’Underground. De ce qu'il savait tout du moins.

Pas pour les libérer.

Lorsque la nouvelle leur parvint, Chiller fumait une cigarette, affalé sur un toit tout en regardant sa sœur s’entraîner. Il servait plus particulièrement de cible à ses attaques, mais les parait avec son bouclier avec une facilité qui enrageait la garde. Jamais Chiller ne pourrait oublier ses cris de frustrations, ses rires à lui alors qu’il lui disait « Eh bien quoi sœurette ? Tu te relâches ? Je ne suis pas un Sugar Skull alors ne te retient pas ! ». Il se souviendrait toujours comment elle lui avait sauté dessus pour le faire tomber du toi, le faisant tomber sur un lit de fleur tout en frappant son bouclier sous ses rires.

Ce fut un jeune garde, tout nouveau, de Snowdin, qui arriva à bout de souffle. Un petit squelette – tout du moins à côté d’eux – qui était blessé et haletait. Sa nouvelle brisa leur amusement, et Chiller sentit ses os se glacer d’effroi lorsque l’annonceur tomba en poussière, n’ayant plus de vie. Verdana avait accouru prévenir les autres alors que lui tomba à genoux à côté du défunt, tentant de remettre ses idées en place, d’accepter la réalité Ses pensées se tournèrent vers ses parents. Ils vivaient à Snowdin !! Avec les autres, il partit à Snowdin, la tremblant jusqu’à la moelle.



And if we should die tonight
Then we should all die together
Raise a glass of wine for the last time
Calling out for the rope
Prepare as we will
Watch the flames burn on and on the mountain side
Desolation comes upon the sky
Now I see fire, inside the mountain
I see fire, burning the trees
And I see fire, hollowing souls
And I see fire, blood in the breeze
And I hope that you'll remember me




De la poussière. Partout. Sur le sol jusque dans l’air, Chiller en voyait. Ses yeux ne voyaient que ça. La poussière se mêlant au sang. Ses os tremblaient, s’entrechoquaient lorsqu’il tomba à genoux, tendant la main pour prendre le collier de sa sœur. L’objet reposait dans sa poussière. Les larmes coulèrent sur ses joues alors qu’il l’enfilait. La vision de sa sœur mourant, son regard dans le sien. La peur se lisait sur ses traits, la douleur. Son cri à lui avait déchiré le silence. Il ne se souvenait pas qui avait tué l’humain, à quoi ressemblait-il ? Il ne savait pas, ne voulait pas savoir.


Il y avait des morts. Ses parents. Ils périrent en voulant protéger des enfants. Chiller avait reconnu la bague de sa mère dans ses cendres, les bracelets de cuirs de son père dans les siennes. Maintenant, il n’avait plus personne. Cet humain lui avait tout pris le temps d’un battement de paupière, d’un battement de cœur qu’il n’avait pas. Il n’avait plus rien. Et la menace persistait. Si un humain tombait encore, seraient-ils prêts, assez forts pour l’avoir ? La réponse le tétanisait. Non. Aucun monstre n’avait la puissance pour arrêter les humains. Aucun monstre ne pouvait rivaliser avec eux !

Une main sur son épaule le fit sursauter. Levant son regard larmoyant vers son supérieur, il se laissa aller à ses pleurs. Qu’importe le prix, il ne laisserait plus cette situation se produire



"Come on in, boy," said the skeletons,
Sitting by his closet door.
Dirty secrets, happy memories
And broken hearts across the floor.
I was knocked out, heels over head,
So you dragged me by my feet
To a ghost town, where you buried me,
No wonder no one heard my screams.





Voilà. Il avait osé dire oui, il avait osé se porter volontaire pour ces expériences. Bien sûr, le projet restait secret. Personne ne saurait ce qui se passerait avec lui. Officiellement il était le garde du corps d’un scientifique. Officieusement, un sujet d’expérience pour augmenter la puissance sans toucher aux states et au L.O.V.E. Ou à l’EXP. La peur l’avait quitté pour une certaine tranquillité. Chiller n’avait pas peur de l’avenir. Il savait que certaines expériences pourraient le tuer, le détruire, le transformer et j’en passe. On lui avait tout dit, il savait tout.

Qu’importe ce qu’il adviendrait. Il acceptait le sacrifice de son corps, de son esprit. Tant que cela permettrait d’aider, d’arriver à ce qu’ils voulaient. De toute façon, il ne manquerait à personne. Ses amis les plus proches avaient eus leurs funérailles en même temps que celles de sa famille. Il n’avait plus personne pour le pleurer et avec de la chance il les rejoindrait rapidement. Quelque chose raterait et il tomberait en poussière. On le déclarerait mort en travail, on répandrait des cendres planches à la place des siennes. Il ferma les yeux, prêt pour les expériences.



Wake me up inside
Wake me up inside
Call my name and save me from the dark
Bid my blood to run
Before I come undone
Save me from the nothing I've become
Now that I know what I'm without
You can´t just leave me
Breathe into me and make me real
Bring me to life




La douleur déchirait son corps, fracturait ses os. Il allait tomber en poussière ! Il sentait ses os s’effriter, la pression dans son crâne allait le faire éclater. Malgré tout, il ne criait pas, plus. Il n’avait plus la voix de toute façon, éteinte depuis longtemps. Combien de temps cela faisait-il qu’il n’avait pas vu la lumière du jour ? Chiller ne s’en souvenait pas. Chiller, Verdana, papa, maman… Les seuls choses qui lui permettaient de s’accrocher à la réalité. Il lui semblait même parfois qu’il entendait leurs rires, leur voix lui parler. Bien sûr, chose impossible. Ils n’existaient pas ! Ils étaient morts.

La crise dura étrangement longtemps. Quoi que plus le temps passait, plus il semblait à Chiller qu’elles s’allongeaient, devenaient plus intenses. Les expériences avaient foirés. N’étant pas un scientifique, Chiller n’avait pas compris où, ni comment, ni pourquoi. La seule chose qu’il savait; que bordel il vivait un enfer ! Après, il s’en foutait. Pouvait-on mourir de souffrance ? Si oui, il tomberait peut-être bientôt en poussière ? Ou alors il perdrait complètement son esprit.

Ouvrant les yeux, sa sueur se gela presque sur ses os alors qu’il se tétanisait. Devant lui, un être humain. Ou plutôt, un petit être tremblant de froid, ou de peur ? Pas très vieux. Il lui rappelait sa sœur quand ils n’étaient que des babys bones ! Lui revinrent alors les images de cet humain qui lui avait pris tout ce qu’il avait, cet humain responsable de sa prise de décision.

Mais cette fois, l’humain n’était pas méchant.

Mais il ne le revit jamais.



They're coming, creeping from the corner
And all I know is that I don't feel safe
I feel the tapping on my shoulder
I turn around in an alarming state
But am I loosing my mind?
I really think so
Not a creature in sight
But what you don't know is that
My breathing gets faster
And so does my heartbeat
I wish this was over
I wish that this was a dream but
I created a monster, a hell within my head
Nowhere to go, I'm out on my own
Oh I'm so scared
I created a monster, a beast inside my brain
Nowhere to go, I'm not on my own
My mind impaired to wake me from my nightmare




Ses poignets s’étaient fracturés ! Le son avait été horrible, la douleur avait explosé dans tout son être. Au travers ses propres cris, Chiller entendait ceux des scientifiques. Ils lui parlaient, mais le squelette ne comprenait rien. Il ne les entendait pas, ils semblaient si loin ! Des larmes coulèrent sur ses joues, le faisant sangloter durant un moment de calme avant que le feu ne se propage de nouveau dans tous ses os, le faisant de nouveau hurler à l’agonie. Autour de lui, son bouclier apparaissait, resplendissant de son inutilité alors que ses autres pouvoirs s’acharnaient autour de lui. Il ne contrôlait plus rien, il sentait ses forces l’abandonner mais impossible de perdre connaissance. Il ne restait que la douleur qui le forçait à la conscience.

Puis tout explosa et le noir l’envahit.

La scène ne le choquait pas, elle semblait provenir d’ailleurs. Comme lorsqu’on regarde un film. Il voyait les scientifiques tomber en poussière, hurler. Mais plus ils tombaient en poussière, mieux il se sentait ! Et puis, de nouveau la noirceur.

Combien d’années avait-il passé ainsi ? À se faire torturé, à servir de rat ? Chiller l’ignorait, mais tout avait tant changé ! Il ne reconnaissait presque plus rien. De nouvelles maisons, de nouvelles routes. Et naturellement, il n’existait plus. Il ne pouvait plus exister, après avoir disparu ainsi durant tout ce temps. Alors il fit ce qu’il savait faire; disparaître.



Monster
How should I feel ?
Creatures lie here looking through the Window
They have killed everybody
Like an animal
They have killed everybody
like an animal.



La première fois que Chiller remarqua qu’il se passait quelque chose d’étrange, fut le jour où il sortit des bois de Snowdin, décidé de demander ne serait-ce qu’un peu d’aide. Sous-alimenté, faible, il avait conscience de ne pas aller bien. Il s’était écoulé bien du temps depuis le massacre qu’il avait fait, mais personne ne saurait que la responsabilité lui en revenait. Tout comme celle des disparitions de monstres. Des semblables, pas physiquement, qui l’avaient vu, qui avaient criés et attaqués. Ou qui restaient là, pétrifié. Comment l’appelait-on déjà ? Ah oui… le spectre de Snowdin.

Mais inutile de le dire.

Il avait trouvé de l’aide, pour une fois. Une aide qui ne dura néanmoins pas, car du jour au lendemain, les gens ne le reconnurent pas. Ceux qui lui avaient tendu la main disaient ne pas savoir qui il était. Trahison ! Un déchirement dans son cœur inexistant. Pourquoi le rejeté si soudainement ? Alors qu’il avait cru en eux ? Il avait fuis. Retournant se cacher loin d’eux, de ces êtres qui s’amusaient de sa souffrance, de sa confiance. Ne savaient-ils pas à quel point cela lui avait demandé d’effort ?

Puis il y avait eus le massacre.

Un enfant. Humain. Sa vision avait fait resurgir les souvenirs de celui qu’il avait connu. Comment un être si petit l’aidant, lui donnant à boire, le détachant sans que les scientifiques le voient. Qu’étaient-ils advenus de lui ? Chiller l’avait cherché, sans le trouvé. Peut-être avait-il vu les ténèbres en lui ? Mais cet enfant n’était pas comme le sien.

Impuissant, il le vit massacrer tout le monde.

Il le vit faire un génocide. Comme un animal, il tuait tout le monde. Il vit un grand squelette décapité. La scène le choqua tellement qu’il resta pétrifié, entre les arbres sans qu’on ne le voit. De toute façon, avec ses habits, on le prenait souvent pour un petit buisson étrange couvert de neige. Et d’autres suivirent. Jusqu’au roi.


And people like to laugh at you cause they are all the same, mmm
See I would rather we just go our different way than play the game, mmm
And no matter the weather, we can do it better
You and me together forever and ever
We don't have to worry about a thing about a thing, no
We can get 'em running, running, running


Puis tout s’effaça.

Chiller ne comprenait plus rien.

Ils étaient tous morts, mais maintenant ils vivaient. Comment un tel miracle pouvait exister ? Serait-il possible de lui rendre ainsi sa famille ? D’effacer ses actes comme s’il s’agissait simplement d’un jeu ? À moins que ce ne fut qu’un cauchemar ? Chiller préféra opter pour cette idée, rassurante, préférable à l’autre réalité possible, bien plus effroyable. Il pouvait voir l’avenir ?

Pourquoi alors n’avait-il pas vu venir l’être responsable de la mort de sa famille ?

De nouveau, il alla chercher de l’aide. De nouveau celle-ci lui fut prise, puis un nouveau massacre, encore et encore. Mais parfois, l’humain ne semblait pas mauvais et Chiller ne comprenait plus rien. Devenait-il fou ? Peut-être. Peut-être que finalement les expériences avaient atteints sont cerveau et le détruisait. Peut-être était-il mort et en enfer. Aucune de ces possibilité ne lui plaisaient.

À de nombreuse reprise il tenta de convaincre les gens du danger.

Jamais on ne le cru.

Toujours ils en payèrent le prix.

Parfois Chiller pouvait voir la surface.
Parfois non.

Mais à chaque fois, il était le seul à réellement survivre, évitant la créature meurtrière qu’il observait, analysait. Il connaissait tout son itinéraire, la liste de ses victimes de la première à la dernière, la façon dont ça les tuaient avec plaisir avant de jouer avec eux une autre fois. Quelle personne sadique fait ça ? Ramener à la vie, devenir ami, tuer, tuer, redevenir ami, jouer, poignarder dans le dos.  

Témoin silencieux, caché, il observa cet incongru personnage dans le couloir du jugement. Parfois il se faisait tuer par le petit squelette, qu’il voyait toujours pleurer quand le grand à l’écharpe mourrait, et parfois l’humain parvenait à le tuer. Puis tuait le roi.

D’autre fois il épargnait certains monstres. Pas totalement un génocide quoi.

Au bout du compte, Chiller s’en lassa. Se lassa de pleurer, de simplement être acteur. Il ne voulait pas combattre l’humain. Pourquoi ? Parce qu’il lui rappelait ce petit être qui l’avait aidé. Parce que les autres monstres ne l’écoutaient pas, ne le croyaient pas. Il avait perdu foi en les siens. Alors pourquoi se battre pour eux ?


Here I stand, helpless and left for dead
Close your eyes, so many days go by
Easy to find what's wrong
Harder to find what's right
I believe in you, I can show you that
I can see right through all your empty lies
I won't stay long, in this world so wrong
Say goodbye, as we dance with the devil tonight
Don't you dare look at him in the eye
As we dance with the devil tonight
Trembling, crawling across my skin
Feeling your cold dead eyes
Stealing the life of mine

Et maintenant les voilà à la surface, presque tous. La barrière est tombée, encore, et ils ne savent rien. Ne savent pas que durant des décennies ils ont déjà été à la surface, ont eu des amours, des familles. Ils ont tout oublié et de nouveau ils oublieront tout lorsque l’enfant effacera tout pour recommencer.

Personne ne le sait.

Chiller lui, oui.

Il suit le même rituel. Resté caché dans Snowdin, attendre longtemps avant de sortir, laisser les humains survivre le choc. Aller dans un bar et y chanter, être engager comme chanteur et rester tranquille à attendre un massacre à l’extérieur ou le recommencement de tout.

Mais surtout, éviter tout le monde.

Parce qu’il ne veut plus perdre ces amitiés qu’il eut, il était une fois.




.

black pumpkin

_____________________


Sa voix:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
« Karma's gonna come take it's deats, Kiddo. » Chiller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karma's gonna come collect your debt ~
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» You're Gonna Pay [- Cameron -]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World is made of Magic :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: